Trois films sur le voyage pour les fêtes de fin d’année

Si pour vous décembre rime avec hibernation, une tasse de thé ou de chocolat chaud et un bon film. Alors qu’aux beaux jours vous êtes prêts à partir à l’aventure par monts et par vaux, sachez d’abord que vous n’êtes pas seuls. Je vous comprends, car je suis moi aussi dans cette dynamique de marmotte et cet hiver j’ai presque fusionné avec mon canapé.

Et si en plus, vous n’êtes pas friands d’une énième projection de  « Love actually » ou « le Grinch », laissez-moi vous proposer trois films qui m’ont particulièrement plu et que je trouve plutôt agréables à regarder avant Noël. Si vous souhaitez avoir d’autres films sur la thématique du voyage, l’hiver dernier, je vous avais fait une sélection que vous trouverez ici.

Wild

J’ai découvert ce film sur le blog de Lenouinitalia et j’ai vraiment adoré.

Alors que sa vie se désagrège, Cheryl décide de faire une randonnée de 1700 km du sentier de trekking le Pacific Creist Trail (PCT), pour se retrouver et redonner un sens à son existence. On suit l’épopée de cette jeune femme et son sac à dos, à travers les montages et les déserts. On remarque assez vite qu’elle n’était pas une grande randonneuse avant ce voyage (la lecture de mon article sur comment voyager léger lui aurait été surement utile). Mais on est touché par sa ténacité et son souhait de parcourir seule le chemin pour reprendre sa vie en main.

Le film alterne savamment les scènes d’aventures et flash-back. Cela permet de comprendre pourquoi cette jeune femme se lance dans ce défi et de partager avec elle cet appel de la route. En chemin, elle découvre que le trajet n’est pas quelque chose de simple et le film dévoile les aléas du trek avec ses mésaventures de voyage, ses découvertes, ses amitiés, etc.

De mon point de vue, ce film reflète assez bien les sentiments que l’on peut ressentir lorsqu’on marche seule comme elle l’a entrepris. On retrouve aussi bien les peurs que l’on peut ressentir parfois (celle de mourir, d’être violée ou encore d’être perdue). Certaines scènes m’ont rappelé des évènements que j’ai vécus personnellement en voyage en solo, notamment celle du début avec le lapin dans le désert.

J’ai particulièrement adoré le personnage de Cheryl, fragile et en même temps opiniâtre. Ses monologues du début sur le gruau et sur la solitude m’ont beaucoup amusé.

L’extravagant voyage du jeune et prodigieux TS Spivet

Dans un tout autre registre, mais toujours aux États-Unis, je vous propose ce film à qui je décerne la médaille du « titre le plus long jamais donné dans l’histoire du Cinéma ».

Pour vous résumer l’histoire, TS Spivet est un enfant de 10 ans, surdoué, vivant dans le Montana. Un jour, il reçoit un appel pour le moins inattendu lui indiquant qu’il a remporté un très prestigieux prix de physique. N’ayant pas prévenu sa famille de cette nouvelle, il décide d’aller chercher son prix par ses propres moyens. On suit donc l’expédition clandestine de ce petit garçon à travers les États-Unis, à bord du train de marchandises.

L’histoire est naïve sans être niaise, ce qui est une belle performance. Elle est touchante et émouvante. Le casting est plutôt pas mal avec Helena Boham Carter dans le rôle de la mère de TS. J’apprécie personnellement beaucoup cette actrice. Je trouve que c’est un film idéal à regarder avant les fêtes, car il y a une ambiance un peu magique et en même temps des éléments tragiques qui rendent ce film très divertissant.

La vie rêvée de Walter Mitty

Je dirai que ce film rejoint le précédent en ce qui concerne l’ambiance un peu magique d’avant les fêtes. Je pense que c’est un bon film familial, naïf, bien caricatural, mais divertissant.

Ici, Ben Stiller incarne le rôle de Walter Mitty, un employé timide et un peu casanier d’un grand magazine de voyage. Pour s’évader de sa réalité stressante, il s’imagine être le héros d’aventures incroyables. Le jour de son anniversaire, il reçoit d’un photographe renommé, Sean O’Connel, une pellicule, un portefeuille et un mot lui recommandant le négatif n° 25 pour la couverture du dernier numéro papier du magazine. Le hic c’est que ce négatif ne figure pas avec les autres. Walter Mitty décide donc de partir à la rencontre de Sean pour retrouver ce fameux négatif. On suit Walter dans ses pérégrinations à travers différents pays.

Les paysages de ce film sont vraiment superbes. J’ai bien accroché à la BO du film. Attention, certaines musiques restent vraiment bien en tête. J’ai chanté Major Tom pendant plusieurs semaines après le visionnage de ce film.

En espérant que cette sélection de films de voyage spécial fête vous plaira. Avez-vous des films de voyage spécial Noël ?   

Un avis sur « Trois films sur le voyage pour les fêtes de fin d’année »

  1. Oh, je suis contente de t’avoir fait découvrir le film 😊 je ne connais pas tes 2 autres propositions mais elles me tentent beaucoup, en particulier l’histoire du petit garçon et son voyage clandestin dans les états-Unis ! Un peu de magie et de poésie, c’est exactement ce dont on a besoin pour ces fêtes 👍

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :