Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Chronique livresque et séries voyageuses féministes

Voyage à Paris dans l’histoire avec la trilogie Les filles du siècle

Après avoir découvert sur le blog lestribulationsdemisschatterton cette trilogie, je me suis plongée dans la lecture de ces trois livres avec un grand bonheur. Ces livres tracent respectivement les histoires de trois adolescentes de 13 ans, dans différents quartiers de Paris :

  • Lucie, une bourgeoise Parisienne qui ne comprend pas pourquoi elle devra avoir l’autorisation de son mari pour porter une robe en satin grenadine ;
  • Louise aussi appelée la scarole à cause de ses cheveux, petite maraichère de Bobigny qui s’enfuit battu par son patron. On y découvre son quotidien et un point qui m’a particulièrement marqué est la chanson subversive et socialiste « Dansons la capucine ». Je n’écouterai plus les comptines pour enfants de la même manière J
  • Séraphine, jeune orpheline de Montmartre qui ne supporte plus qu’on lui cache ce qui s’est réellement passé lors de la Commune de Paris ;

Trois livres, Satin grenadine, Capucine et Séraphine qui nous apprennent comment vivaient les parisiens à tous les étages de la société. Bien écrit, rigolo et touchant, on suit les pensées de ces jeunes filles qui n’aspirent qu’à une chose : la liberté.

Voyage aux USA  avec la série MAID

Cette minisérie de 10 épisodes est proposée sur Netflix et retrace la vie d’Alex, une jeune maman qui va s’enfuir de chez elle avec Maddy sa fille de 3 ans, car son conjoint Shaun est alcoolique et violent. Cette série retrace extrêmement bien les étapes par laquelle les femmes victimes de violence conjugale passent. Cette série est vraiment très bien faite et montrent comment cette jeune femme va se battre pour regagner son indépendance.

Précarité, violence, dédain complet de la classe moyenne, cette histoire montre les difficultés et obstacles auxquels sont confrontées les femmes victimes de violences conjugales et la complexité à sortir de ces situations.

Voyage chez les sorcières

Avec la fête d’Halloween qui vient tout juste de passer, j’en profite pour vous parler un peu de Sorcières, sujet que j’aime particulièrement.

Eléonore et l’île mystérieuse

Après avoir lu le premier tome de Lorelei Plume, je voulais connaitre la suite des aventures de l’Orcière.

L’univers est toujours aussi intéressant et l’univers continue de se construire avec de nouvelle créature magique. L’histoire est intéressante. Par contre, j’ai trouvé que l’intrigue beaucoup plus longue que dans le tome précédent. En fonction des chapitres, le style est moins fluide et l’histoire peine à avancer.

La fille qui avait bu la lune

J’adore vraiment la couverture de ce livre que je trouve très graphique

Une jolie histoire qui contraste avec tout ce que j’avais pu lire jusqu’à présent. Un style plutôt léger et très agréable, des personnages vraiment très intéressant et touchant. C’est une très belle histoire d’amour filiale entre une sorcière qui va élever comme sa propre fille Luna, une enfant abandonnée, à qui elle donnera par mégarde à boire des rayons de lune. La petite fille deviendra alors une sorcière mais apprendre à canaliser sa magie quand on est si petit est trop complexe.

Je ne continue pas à vous décrire l’histoire car je risque de vous divulgacher l’histoire et elle est vraiment chouette

 Quelques anecdotes sur la bière et les sorcières

En tant que fille du Nord et féministe, j’ai découvert un lien très interessant entre les brasseuses de bière et la sorcellerie. Vous trouverez ici l’article qui explique tout, en anglais. Il explique qu’à l’origine du brassage de la bière, il y avait essentiellement des femmes, car la bière était un élément très important pour l’alimentation des populations anglaises.

Ces brasseuses portaient des chapeaux hauts et pointus pour que leurs clients puissent les voir sur la place du marché bondée et transportaient leur breuvage dans des chaudrons. Celles qui vendaient leur bière dans des magasins avaient des chats pour éloigner les souris du grain.

Il semblerait que l’iconographie que nous associons aux sorcières, du chapeau pointu au chaudron en passant par le chat, proviennent de brasseuses.

Toujours sur une thématique bière, voici également une vidéo sur la bière et les femmes.

J’espère que cette chronique vous aura plu, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques ou commentaires et surtout portez vous bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :