Tour de blog article invité n°1 : voyageuses et préjugés 

Je vous retrouve à nouveau dans « Tour de blog » pour un article invité écrit par Eden qui a 20 ans. Elle est née à Clermont-Ferrand puis a emménagé à Paris pour faire ses études de lettres modernes (elle rêve de devenir écrivaine ou journaliste de presse). Elle a réalisé son premier voyage à l’Île de la Réunion tout récemment, et se prépare à un second voyage à Saint-Martin, bien que la situation actuelle la freine un peu ! Elle aime lire, écrire, peindre, voyager et apprendre des langues. Elle a travaillé dans un restaurant en tant que serveuse pour se payer ce premier voyage, et adorait surprendre les clients en parlant quelques mots de leur langue natale ! Son plus grand rêve serait d’aller en Asie, si possible au Japon ou en Corée du Sud.

« Mon premier voyage en tant qu’étudiante »

Lorsqu’à 19 ans, j’ai annoncé à mes parents que je souhaitais prendre une année sabbatique pour voyager et explorer le monde, la seule chose qu’ils ont été capables de me demander était : “Toute seule ?”

Oui, toute seule. Comme quand j’ai emménagé dans un studio pour faire mes études, et que j’ai cumulé plusieurs petits boulots pour me les payer comme une grande, mais ça, c’était sûrement moins effrayant pour eux …

J’ai eu une longue discussion avec mes parents, essayant de les rassurer eux, alors que je sentais peser sur mon dos toutes les peurs liées au fait d’être une femme. Pour le coup, oui, j’avais peur, mais si je le montrais j’étais certaine de ne jamais mettre un pied dans l’avion de ma vie. J’étais prise au piège. Mon frère, lui, entamait sa deuxième année au Canada, et je ne me souviens pas qu’il ait dû surmonter une telle prise de tête avec mes parents !

Dans l’inconscient collectif, une femme qui décide de voyager seule, c’est toujours synonyme de mauvaises choses. Une femme, c’est faible, ça ne sait pas se défendre, et ça a besoin de quelqu’un pour l’accompagner et la protéger … Encore pire lorsqu’on a même pas la vingtaine ! Voilà à quoi sont réduites les femmes: à une sous catégorie d’enfants. Pourtant, je suis une jeune adulte, et je n’ai pas l’impression d’être plus en sécurité en France qu’ailleurs … En voyageant, je ferais face aux mêmes problématiques liées à mon sexe, et je devrais me défendre de la même façon. En y pensant, j’ai trouvé ça très injuste. J’étais révoltée, et pour tout faire dans la demi-mesure, j’ai pris un billet direction l’Île de La Réunion: une destination où je rêve de me rendre depuis que je suis toute petite.

Pourtant au départ, mon cerveau optait plutôt pour un pays d’Europe, un voisin de la France, bien que ça ne m’attirait pas autant que les Îles. Alors, je me suis posée cette question : Pourquoi ? La réponse était bien évidemment : Pour être proche de ma famille en cas de pépin. Ça m’a encore plus énervée. J’ai travaillé dur pour me payer ce voyage, et je devais contrecarrer mes plans à cause de la peur. Il en était hors de question. Mon frère était heureux au Canada, et moi, je serais heureuse du côté de l’océan indien. Émancipation, quand tu nous tiens !

Le premier pas dans l’avion m’a enlevé tout le stress que j’ai accumulé à préparer mon voyage … et surtout, à préparer mon entourage à ce voyage !
L’île m’a ouvert la porte vers un autre monde. J’ai vu des choses fabuleuses, j’ai beaucoup appris en tant que personne, et je ne compte pas m’arrêter là. Je veux cumuler les destinations, goûter à de nombreux plats, apprendre de nombreuses langues.
Oui, une femme, ça peut avoir envie de tout ça. Envie de partir à l’aventure et d’apprendre à ne plus se plier à la peur qu’on nous impose !
Je n’ai donc qu’un conseil, lancez-vous ! Si vous êtes préparée à partir, alors, il ne peut vous arriver que de belles choses. J’ai rencontré des femmes qui aiment voyager, et je peux vous assurer qu’elles sont loin d’être des personnes que l’on doit protéger et surveiller constamment pour ne pas qu’il leur arrive quelque chose. Ce sont des femmes fortes, curieuses, réfléchies et responsables. Des adultes, en somme ! Elles peuvent faire face à des problèmes que rencontrent n’importe quel voyageur lambda ; la perte d’un bagage, l’incompréhension de l’anglais, le manque de place dans un hôtel, et j’en passe. Évidemment, il faut être prudent, mais dans tout les cas, il n’est pas normal de penser directement à une agression lorsqu’on parle d’une femme en voyage. C’est mettre la peur du mauvais côté, et bloquer les rêves de centaines de voyageuses nées. Dans mon cas, j’ai commencé avec une destination sûre. Bien que très loin de l’Europe, l’Île de la Réunion reste française, elle est à la fois dépaysante et on s’y sent quand même à la maison. Les plages sont belles, les montagnes sont fraîches, et la cuisine délicieuse ! Je garde un très bon souvenir de mon voyage et j’y retournerai volontiers !

Avez vous comme Eden ressenti ces préjugés lors de vos voyages? Vous souhaitez témoigner ou participer à cette réflexion autour des préjugés sur les voyageuses? Vous pouvez le faire en me contactant par message ou commentaire sur l’article d’appel à contribution.

2 commentaires sur « Tour de blog article invité n°1 : voyageuses et préjugés  »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :