« Et si tu te faisais violer pendant ton voyage ? »

Dès qu’une femme cherche l’autonomie et l’indépendance, la première remarque qu’elle entend est celle-ci : « Et si tu te faisais violer ?! » Cette phrase est suivie d’un argumentaire souvent pauvre en argument comme: « Tu ne peux pas sortir habiller comme ça ! » ou encore « Mais tu as vu l’heure ?! », « C’est dangereux de sortir ou voyager seule ». Il estLire la suite « « Et si tu te faisais violer pendant ton voyage ? » »

La déprime comme moteur de voyage en solo pour les femmes?

Plus je m’informe et regarde autour de moi, plus j’observe que contrairement aux hommes (du moins, ils en parlent peut-être moins) ce qui donne de l’élan aux femmes pour partir seule, c’est la déprime. Rupture, avortement, décès d’un proche, c’est souvent le coup dur de trop qui nous fait prendre le large. À l’instar deLire la suite « La déprime comme moteur de voyage en solo pour les femmes? »

Femmes scientifiques

Aujourd’hui nous sommes le 11 février, Journée internationale des femmes et des filles de science. Quand on tape dans google femmes scientifiques, on obtient un bandeau avec a une cinquantaine de femmes. J’ai suivi des études de sciences, je suis physicienne et pourtant, sur ces 10 femmes ci dessus, je ne suis capable de parlerLire la suite « Femmes scientifiques »

Wild camping in the UK

Comment faire du camping sauvage en Angleterre? En 2018, j’ai décidé de partir dans un voyage un peu fou, je me suis lancée le défi de parcourir seule et à pied le Dartmoor. Le logement: Camping sauvage. Beaucoup de personne m’ont dit que j’étais folle et que c’était dangereux. Pour ce qui est de laLire la suite « Wild camping in the UK »

Un été en Italie

Pour ce voyage, j’avais envie de profiter du « dolce farniete  » Italien. J’avais besoin de me retrouver seule, pour faire un point, pour me détendre et profiter juste de l’instant présent. Pour ça j’ai décider de prendre sept jours cap Nord Est Italien: Venise, Rimini et San Marino au programme.

LE FÉMINISME ET LES HOMMES

En faisant des recherches pour préparer mon tour du monde féministe, j’ai vu que pour le Rwanda ou pour la Norvège, pays bien placé sur les classements d’écart des genres, le rôle des hommes dans la mise en place de l’égalité était cruciale. Or, aujourd’hui en France, les hommes semblent complètement inexistant, comme s’ils n’avaient aucun rôle à jouer. Lorsque je voulais m’investir plus et intégrer une association féministe, j’ai découvert avec beaucoup de regret qu’il existait un nombre très limité d’association féministe non misandre.

Pas besoin d’un vagin pour être dans la m****

Si j’étais un homme, les gens s’inquiéteraient peut être, lorsque je pars seule en voyage, de ma santé, des probables risques d’accidents lorsque je fais des rando etc. Mais heureusement, je suis une femme, ils ont juste peur que je me fasse violer. Je dit juste parce que les autres types de violences, ça a pas l’air de les inquiéter.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer