Un été en Italie

Pour ce voyage, j’avais envie de profiter du « dolce farniete  » italien. J’avais besoin de me retrouver seule, pour faire un point, pour me détendre et profiter juste de l’instant présent. Pour ça, j’ai décidé de prendre sept jours cap Nord Est italien: Venise, Rimini et San Marino au programme.

Mes quelques conseils

La cuisine au Nord Est de l’Italie

Comme dans tout le Nord de l’Italie, vous retrouverez des apéritivo très sympa dans plusieurs bars. Sur la photo de gauche, vous verrez un apéritivo avec un petit Mojito, parce que c’est les vacances quand même.

En apéritif les italiens adorent prendre un Spritz Apérol (photo du milieu). C’est un peu amer mais plutôt agréable.

La grande spécialité du coin à tester: pâte ou polenta à l’encre de seiche.
Je vous recommande vraiment le restaurant à Venise Al casin dei nobili (dernière photo) les plats sont délicieux, le service est vraiment bien et il y a une bonne ambiance dans le restaurant.

Le train couchette

Pour le trajet du retour, j’ai fait le choix un peu fou de prendre le train de nuit. Après avoir entendu beaucoup de bruits sur la fermeture en France des trains de nuits, j’ai voulu tester ce type de voyage pour le retour.

D’un point de vue financier, le trajet Venezia Santa Lucia à Paris Gare de Lyon, m’a coûte 116€. C’est plus cher que de prendre l’avion, mais c’est plus écolo et c’est une aventure à vivre au moins une fois.

Par contre je préfère vous prévenir avant, ne vous attendez pas à passer une bonne nuit. En effet, il faut savoir que le train :

  • fait plusieurs arrêt entre Venise et Paris, notamment un arrêt à Milan. Si vous avez de la chance, les personnes qui partageront votre wagon seront civilisés et ne hurleront pas. Si vous êtes comme moi et tombez sur 5 jeunes italiennes toute fofolles et contentes de partir à Paris, vous vous sentirez comme dans un poulailler, bloqué par des énormes valises. Au bout d’un moment ça m’a saoulé et j’ai fini par expliquer les bonnes manières à celle qui criait le plus fort.
  • passe par la Suisse et donc à minuit environs le chef de train passe dans les wagons pour récupérer vos passeports ou CNI. A 4h du matin c’est la douane Suisse qui passe pour vous les rendre.

Si vous souhaitez vivre l’expérience du train couchette
je vous conseil de :

  • Prendre la couchette du haut, vous serez moins embêté si les autres personnes du wagon sont bruyantes et il y a un peu plus de place pour les bagages;
  • Réserver plutôt un wagon 4 couchettes, 6 c’est un peu serré surtout s’il y a des grosses valises;
  • Partir léger;
  • Prévoir votre dîner et petit dej;
  • Prendre un wagon pour femme car avec la promiscuité certaines pourraient se sentir mal à l’aise.

Attention aux moustiques

L’Est Italien regroupe deux caractéristiques climatique importante en été: il fait chaud et humide. Autant vous dire que c’est le rêve pour les moustiques!

Si vous êtes comme moi des « desserts à moustique », je vous recommande vraiment de vous munir d’un produit efficace. Pour le moment je n’ai pas encore trouvé de produits qui me conviennent. J’ai essayé plusieurs produits de la gamme cinq sur cinq, sans grands effets pour les répulser. Par contre le produit anti-démangeaison marche bien. C’est ça qui m’a sauvée.

Les villes du Nord Est de l’Italie

Encore une fois, j’ai décidé de voyager en train, bus et bateaux. Louer une voiture à Venise est une mauvaise idée et la plus part des villes que je souhaitais voir étaient facilement accessible en train ou bus.

Venise

Comment survivre seule dans une des villes les plus romantique du monde, en pleine saison touristique? Avant de partir à Venise en début août, j’avais plein d’appréhensions, je m’imaginais un peu là à tenir la chandelle dans les restaurants, à regarder les tourtereaux se bécoter… Et puis finalement j’ai quand même osé.
Qui impose que Venise soit à visiter obligatoirement à deux? Personne. Alors je me suis lancée.

Par contre, j’ai eu une fois le cas dans un restaurant où le service a été très limite car j’étais seule et je prenais mon temps pour manger. Un table pour deux occupée par une seule personne, c’est pas rentable!

Un gondolier sur les canaux de Venise

Pour le logement, j’avais choisi l’auberge de jeunesse Anti Capone parce que c’était l’un des logements les moins chers et bien situé. Mais vraiment je recommande pas : Pas de clim jute un ventilo au plafond ultra bruyant, on ne pouvait ouvrir qu’une fenêtre sur les deux, pas de casier pour ranger les affaires, la salle de bain était répugnante…

Pour visiter la ville de manière authentique, rien de mieux qu’un petit free walking tour. Pendant ce tour, la guide nous a expliqué les problèmes de la ville, notamment lié à la montée des eaux, aux dépôts de sels sur les murs. Elle nous a également expliqué l’histoire de la ville, de sa construction et comment vivait autrefois les Vénitiens. La balade dure environs 2h30.

Free walking tour: Il s’agit d’un tour de la ville, généralement organisé gratuitement par des guides ou des locaux. Il en existe dans la plus part des grandes villes d’Europe, certains avec des thèmes. Ça permets de découvrir la ville d’un façon différente et gratuitement. Il reste toujours bien vu de mettre de commentaire sur TripAdvisor et/ou donner un petit pourboire au guide pour le remercier de la visite.

Si vous avez également l’occasion, je vous recommande de prendre un café au Florian Caffè. L’ambiance est vraiment chouette, très classe.

Murano et Burano

Pour faire le voyage sur les îles, il existe un système de bateau-bus très perfectionné à Venise appelé Vaporetto. J’ai pris le passe journée à 23€.

Murano et les souffleurs de verre

Je vous recommande de faire attention aux horaires de visite pour les îles car il y a des pics de visite et les villes étant petites, c’est très vite désagréable de prendre un petit bain de foule. La ville est tellement belle quand il y a moins de monde, ça serait dommage de s’en priver.

Qui dit Murano, dit souffleurs de verre et je ne voulais pas manquer ça! J’ai découvert qu’il fallait 20 ans pour devenir maître verrier, et dire qu’aujourd’hui au bout de 5 ans on peut devenir « expert » dans certaines entreprises.

Comment être prise pour une étudiante en histoire de l’art
Alors que je dessinais l’intérieur de la basilique Santi Maria e Donato , un guide est venu me voire et a commencé à discuter avec moi. Au fil de la conversation, j’ai compris qu’il croyait que j’étais étudiante en histoire de l’art. N’osant pas lui donner tord, j’ai continué à l’écouter. Il m’a expliqué que cette basilique était une réplique de celle de l’île de Torcello, quoi qu’un peu plus baroque. L’île de Torcello avait été abandonnée à cause de la Peste. Voilà pourquoi une basilique quasi identique avait été réalisée.

Burano l’île aux maisons colorées

L’origine de ce festival de couleur, date de l’époque où Burano était une ville de pêcheurs. Il était difficile pour eux de reconnaître leur maison lors de brouillards. Pour cette raison, chacun décida de peindre sa maison avec une couleur très voyante pour distinguer son logis.

Rimini

Charmante ville balnéaire, cette ville m’a beaucoup fait rire. Le centre historique est mignon avec ses vestiges romains. Mais ce qui m’a le plus amusé, ce sont les plages!

J’avais pris une auberge de jeunesse pas trop loin de la plage, le sun flower beach backpacker hostel . Cet AJ est vraiment très bien! Propre, avec un bar dans l’AJ, c’est donc l’endroit idéal pour sociabilisé. Tous les soirs, ils organisent des repas ( et des apéritivo!!) à des prix défiants toute concurrences! Définitivement je recommande.

Technique de drague des Italiens si vous êtes trilingue:
Alors que je buvais un verre avec une de mes roommate anglaise, un gars de l’AJ s’est joint à nous pour la discussion, un Italien. Ma nouvelle copine, retourne au bars se chercher une bière et je commence à parler italien avec le gars. Et là il me sors « T’as combien de QI? Tu parles italien juste en l’ayant appris à l’école! »

En tant que Française, j’étais habituée aux plages gratuites, placement libre où chacun fait ce qu’il a envie globalement. En Italie, la plage est très différente, la plus part des plages appartiennent à des hôtels et sont donc payantes. Il y a des sorte de mini complexe sur la plage qui proposent restauration, des vendeurs de vêtement, etc. J’ai parcouru presque 3km le long de la plage les pieds dans l’eau pour observer ça, c’est juste incroyable. Toute les plages proposent à différents horaires des cours zumba, de gym sur la plage etc. Tout est payant. Sauf se baigner heureusement! L’eau est plutôt chaude (c’est cool l’adriatique).

Photo de l’une des rares plages gratuites de Rimini, à droite et à gauche vous voyez des rangés de transat

San Marino

Cité état à deux pas de Rimini, je ne pouvais pas quitter l’Emilie Romagne sans passer faire quelques courses là bas! Et oui de la même façon qu’à Andorre, les prix pour l’achat de parfum, d’alcool et autres sont très intéressant.

De plus la ville perchée au sommet du mont Titano, offre une très belle vue sur la campagne italienne.

Pour y aller il y a des bus qui font la navette entre Rimini et San Marino. Vous pouvez acheter les billets directement à l’office de tourisme. L’arrêt pour le départ est juste en face du bureau, donc impossible de le rater!

Pour la pause déjeuné, je m’étais arrêté à la Cantina di Bacco. C’était plutôt pas mal et le service était sympa.

Avant de commencer mes achats, j’ai fait un tour au musée des curiositées (7.50€) il y avait des objets, reconstitutions et autres autour des éléments les plus curieux qui pouvait exister (l’homme le plus grand du monde, la femme la plus petite du monde, le plus gros nouveau né etc.)

J’ai été particulièrement intriguée par certaines pratiques que j’ai trouvé barbare autour de la masturbation (photo ci dessous) et j’ai découvert que la culotte de chasteté était utilisée par les femmes elles même pour éviter d’être violée.

En espérant que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires, astuces et autres.

3 commentaires sur « Un été en Italie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :