« Et si tu te faisais violer pendant ton voyage ? »

Dès qu’une femme cherche l’autonomie et l’indépendance, la première remarque qu’elle entend est celle-ci : « Et si tu te faisais violer ?! »

Cette phrase est suivie d’un argumentaire souvent pauvre en argument comme: « Tu ne peux pas sortir habiller comme ça ! » ou encore « Mais tu as vu l’heure ?! », « C’est dangereux de sortir ou voyager seule ».

Il est important de rappeler qu’aucune tenue, attitude ou lieu ne justifient le comportement de l’auteur des faits !

Ça vous rappelle des souvenirs n’est-ce pas ? C’est pénible n’est-ce pas d’entendre tout le temps le même refrain ?

Alors, parlons en un peu du viol. En 2016, il y a eu une étude menée par l’État français appelé Virage [1]. Cette étude a révélé que :

  • 52 400 femmes et 2 700 hommes ont été victimes d’au moins un viol en 2016;
  • Au cours de sa vie, 1 femme sur 26 est violée, 1 sur 7 est agressée sexuellement ;
  • Les ¾ des femmes victimes de viols et des tentatives de viols ont été agressées par un membre de leur famille, un proche, un conjoint ou ex-conjoint.

Le viol, les agressions et les violences font malheureusement partie de la vie, de nos vies, mais ça ne doit pas nous empêcher de sortir et encore moins de voyager.

Un constat que j’ai malheureusement fait, c’est que nous n’avons pas forcément conscience de nos droits. La plupart du temps, les victimes se sentent honteuses, perdues.

Pour cette raison, je vous propose cet article.

Je me fais agresser lors d’un voyage en France 

Je suis victime d’une agression, je fais quoi ?

Que vous vous soyez fait violer, voler votre sac ou votre téléphone, la première chose à faire s’est de se mettre en sécurité et de contacter la police. Voici les numéros à contacter en cas d’urgence :

  • 17 (en France)
  • 112 (en Europe)
  • 114 (Par SMS pour les personnes sourdes et malentendantes)
  • 3117 ou 31117 par SMS (en cas d’agression dans les gares SNCF ou RATP)

Ensuite, consulter d’urgence un médecin.

Enfin, il faut en parler. Ce n’est pas facile. Pour les agressions sexuelles, il existe plusieurs centres d’aide aux victimes. Vous trouverez la carte des lieux d’aides aux victimes de région parisienne sur ce site.

Pour les agressions sexuelles et sexistes, il existe une application qui s’appelle Handsaway [2]. L’objectif de cette application est d’alerter, témoigner et soutenir que l’on soit aussi bien victime que simple témoin.

Est-ce que je porte plainte ?

Vous trouverez ici un résumé que je trouve plutôt bien de vos droits.

Il faut savoir qu’on vous dira surement à un moment ou un autre «  vous êtes sure de vouloir porter plainte ? Si vous faites ça, ça va ruiner sa vie… » Oui, ça va lui porter préjudice, mais en même temps la victime c’est vous. A votre avis votre agresseur c’est poser la question s’il allait ruiner votre vie?

La vie de cette personne ce n’est pas votre problème. Elle est responsable de ces actes. Prenez soin de vous ! Elle vous a fait du mal et est allée à l’encontre de la justice. La justice doit donc être faite ! Rappelez-vous également que si cet individu vous a fait du mal, vous n’êtes surement pas la première, et vous ne serez pas la dernière si vous restez là.

Pour porter plainte, il y a plusieurs moyens :

  • Aller au commissariat ou à la gendarmerie  
  • Écrire au procureur de la République
  • En ligne ici quand il s’agit d’un vol ou d’une agression discriminatoire. Il sera quand même nécessaire d’aller au Commissariat ou à la Gendarmerie pour signer la plainte.

Généralement, le plus simple est donc la première solution.

En cas de viol ou agression sexuelle, tous les services de police et de gendarmerie sont habilités à recevoir une plainte et n’ont pas le droit de vous la refuser (article 15-3 du Code de procédure pénale). Ils n’ont pas non plus le droit de vous obliger à poser une main courante plutôt qu’une plainte. Il n’y a pas besoin de prendre rendez-vous, et vous devez simplement vous munir d’une pièce d’identité. Si vous êtes mineur.e, vous devez être accompagné.e de l’un de vos parents ou de votre tuteur.

Sur plusieurs sites d’aide aux victimes ou collectifs de femmes, j’ai lu qu’il était important de bien s’assurer de la retranscription de la plainte avant de signer le document.

Si vous êtes dans des cas un peu complexe, je conseille vraiment d’appeler des services d’aide aux victimes, notamment dans les cas de « revenge porn » par exemple. Les gens avec qui vous allez parler vont vous aidez à porter plainte et surtout à utiliser les bons mots pour que votre plainte aboutisse.

En voyage à l’étranger

Sur le site Diplomatie du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, il y a une rubrique dédiée aux enquiquinements à l’étranger (viol, vol, etc.) ici. Je me focaliserai ici sur le viol, mais il est plus probable que l’on essaie de vous détrousser.

Globalement, en cas de viol les étapes à suivre sont les mêmes qu’en France :

  1. Se mettre en sécurité ;
  2. Alerter le consulat qui vous conseillera sur les procédures à suivre. Voici la liste des ambassades de France. Vous trouverez facilement les coordonnées du consulat que vous devez contacter ;
  3. Consulter un médecin ;
  4. Contacter les autorités locales de police et déposer plainte.

Et vous, avez-vous déjà eu besoin de porter plainte pendant vos voyages ? Comment cela s’est-il passé ?

Si vous voulez aller plus loin, voici quelques sites web que j’ai visité et trouver intéressant.

[1] https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/publications/droits-des-femmes/lutte-contre-les-violences/premiers-resultats-de-lenquete-virage-violences-et-rapports-de-genre/

[2] https://www.handsaway.fr/decouvrez-l-application

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :